Apnée du sommeil risques d'un syndrome méconnu

Apnée du sommeil risques d’un syndrome méconnu

6min de lecture

L’apnée du sommeil est un syndrome méconnu, qui se caractérise pourtant par plusieurs symptômes facilement identifiables (découvrez la liste de ces symptômes). Au-delà d’une fatigue importante dès le réveil et durant la journée, l’apnée du sommeil engendre de réels risques qui impactent bien plus que la qualité de sommeil de l’individu.
à l’origine de ces risques : l’hypoxie, qui correspond à la baisse du taux d’oxygène dans le sang. A savoir que, cette asphyxie engendrée par les pauses respiratoires, caractérise l’apnée du sommeil. Cette asphyxie provoque des risques pour l’organisme au niveau : physiologiques, psychologiques et sociaux. « Apnée du sommeil risques », un article qui lève le voile sur les risques de ce syndrome.

Apnée du sommeil fonctionnement

A l’origine de ces risques : l’hypoxie – baisse du taux d’oxygène dans le sang dû au blocage des voies respiratoire

Apnée du sommeil : risques physiologiques

Les risques physiologiques provoqués durant le sommeil d’un apnéique sont bien réels, mêmes si difficilement perceptibles par l’individu en question.

Un important risque cardiaque

Tout d’abord, l’hypoxie observée au cours du syndrome d’apnée du sommeil, oblige le cœur à fournir un effort plus important. A long terme et de façon répétée, le cœur s’essouffle et se fatigue, ce qui provoque des risques cardiaques tels que : hypertension, accident vasculaire cérébral (AVC), crise cardiaque, arythmie cardiaque et insuffisance cardiaque.
A noter, dans les cas d’apnées importantes, les risques cardiaques précédemment mentionnés peuvent impacter l’individu pendant son sommeil, au risque de ne jamais se réveiller.

Une augmentation du risque d’hypertension artérielle

Il est important de noter que l’hypoxie contraint également le cerveau, qui manque d’oxygène et oblige le corps à se réveiller. Ce réveil forcé contrait l’organisme à élever la pression artérielle de l’individu.

Ainsi, la fréquence des pauses respiratoires ne permet pas à la tension de diminuer. A l’inverse, cette tension augmente et cause ainsi un risque d’hypertension artérielle des individus souffrant d’apnée du sommeil. A noter qu’en général, durant le sommeil d’un individu ne souffrant pas d’apnée du sommeil, la tension diminue.

Apnée du sommeil risques Psychologiques

Contrairement aux risques physiologiques, les risques psychologiques sont facilement identifiables. Cependant, ils ne sont pas toujours associés au syndrome d’apnée du sommeil.

La dépression, un risque parfois sous-estimé

Afin d’établir un lien entre apnée du sommeil et dépression, Paul Peppard a notamment conduit une étude (1) auprès de 1 408 patients (788 hommes et 620 femmes). Les résultats observés montrent que :

  • Avec une apnée légère : le risque de dépression se multiplie par 1,6 ;
  • Avec une apnée moyenne : le risque de dépression se multiplie par 2 ;
  • Enfin, avec une apnée sévère : le risque de dépression se multiplie par 2,6 ;

De manière générale, le manque de sommeil (aussi décrit sous le nom d’insomnie), provoqué par l’apnée du sommeil en raison des micros réveils à répétition (expliqué plus en détail dans l’article : apnée du sommeil pour tout savoir ), provoque un état dépressionnaire important.

apnee du sommeil

Apnée du sommeil risques de somnolence accru

Les pauses respiratoires répétées au cours du sommeil, caractéristiques du syndrome d’apnée du sommeil, entraînent une asphyxie. Cette asphyxie perturbe notamment la qualité du sommeil (plus d’informations dans l’article « Apnée du sommeil – qu’est-ce que c’est ? »). Généralement, cette perturbation du sommeil se traduit par des périodes de somnolence plus ou moins sévères et fréquentes, pouvant notamment affecter le quotidien.

Une somnolence soudaine : au volant, à vélo ou au travail

Tout particulièrement au volant, où l’an dernier à la même période, l’AFSA a publié son rapport sur la somnolence au volant des Français : « La somnolence est la principale cause de mortalité sur autoroutes, à l’origine de près d’un tiers (29 %) des accidents mortels ces cinq dernières années ».

A savoir que le risque d’accident de la route se multiplie par 5 dans le cas d’apnée du sommeil. Pour cause principale : la baisse de vigilance liée au manque de sommeil.

Apnée du sommeil risques d’obésité et de diabète

Un IMC (indice de masse corporelle) particulièrement élevé peut notamment entraîner l’apparition du syndrome d’apnée du sommeil.

La prise de poids, un risque à double sens

Apnée du sommeil : traitement et solutions
Voir aussi

Il est important de souligner que la prise de poids en continu est également un risque du syndrome d’apnée du sommeil. En effet, la sécrétion d’hormones impliquées dans la satiété, dans le stockage des cellules graisseuses ou dans la régulation de la faim, sont perturbés chez les personnes atteintes de ce syndrome. Ces hormones sont les suivantes :

  • La ghréline, hormone de la faim. Son augmentation aura pour effet de nous ouvrir encore un peu plus l’appétit;
  • La leptine, une des hormones responsables de la satiété. Sa diminution aura donc des effets sur la capacité à réguler la faim;

Ainsi, la prise de poids est un facteur aggravant d’apparition du syndrome d’apnée du sommeil. Qui en retour, augmente l’appétit suivant les perturbations des sécrétions d’hormones, créant ainsi un cercle vicieux. Dans le même temps, la perturbation des sécrétions hormonales génère également un risque important de diabète de type 2. A savoir que, ce risque est 2 fois plus important chez les ronfleurs et 4 fois plus chez les apnéiques.

sommeil et rentrée

Apnée du sommeil : des risques à ne pas prendre à la légère

En général on ne s’aperçoit pas immédiatement des premiers symptômes. Ainsi, si vous souhaitez en apprendre davantage sur les symptômes d’apnée du sommeil, consultez l’article apnée du sommeil les symptômes.

Vous êtes sujets aux apnées du sommeil ? Vous connaissez quelqu’un susceptible de faire des apnées du sommeil ? Pas de panique ! Retrouvez dans un premier temps notre article : Apnée du sommeil, traitement et solutions pour en finir.

Articles similaires

Pourquoi dormons-nous si mal aujourd’hui ?

Pourquoi dormons-nous si mal aujourd'hui ? "Bonjour à tous, si vous m'écoutez en ce moment c'est très probablement…

Les maladies liées au sommeil

Si nous sommes nombreux à mal dormir, et en conséquence à nous sentir fatigués, cela ne signifie pas…

Test d’Epworth : évaluez votre somnolence

Le test d'Epworth, ou bien Échelle de Somnolence d'Epworth (ESS) Le test d'Epworth permet d'auto-évaluer notre niveau de somnolence…