De combien de temps de sommeil avez-vous besoin ? - Experts du sommeil - Dreem

De combien de temps de sommeil avez-vous besoin ?

4min de lecture

Pendant les vacances, on a enfin du temps pour soi, et notamment l’occasion de rallonger son temps de sommeil ! C’est alors le bon moment pour enfin rembourser votre dette de sommeil. Au passage, pourquoi ne pas en profiter pour également déterminer votre besoin de temps de sommeil par nuit ? On vous dit justement comment faire maintenant avec le « test sommeil des vacances ».

positions dormir

Temps de sommeil par nuit : nous sommes tous différents

Le temps de sommeil dont nous avons besoin par nuit (pour être en pleine forme et en bonne santé) varie avec l’âge et également en fonction de facteurs génétiques propres à chacun (durée de nos cycles du sommeil, court ou long dormeur, du soir ou du matin, …). Nous sommes tous différents face au sommeil, ce qui oblige donc les experts à parler de « temps de sommeil moyen » lorsqu’on évoque la durée idéale d’une nuit. Mais quelle est la vôtre ?

Besoin de sommeil par nuit : 8h en moyenne

Un adulte a besoin d’un temps de sommeil moyen de 8h par nuit. Plus précisément, chez l’adulte, le besoin de sommeil moyen se situe entre 7h à 9h de sommeil par nuit (voir ci-dessous). Ce n’est pas tout à fait pareil. Ceci dit, attention, parce qu’au quotidien, nous avons spontanément tendance à rogner nos nuits ! Pour preuve, en France, selon une étude menée par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) en 2016[1], un adulte moyen dort 7h05 la semaine et 8h11 le WE. Pire, 23% des adultes ont un temps de sommeil par nuit de 6h ou moins en semaine.

horloge biologique

Comment savoir de combien de temps de sommeil j’ai naturellement besoin ?

Ce n’est plus une surprise, notre société est en dette de sommeil. Nous utilisons régulièrement notre temps de sommeil comme une variable d’ajustement de nos agendas chargés. Evidemment, on vous souhaite que ce ne soit pas le cas. Vous le saurez de toute façon bientôt si vous vous posez (à raison) la question « comment savoir de combien de temps de sommeil par nuit j’ai besoin » pour être au maximum de mes capacités ?

Temps de sommeil : le test de vacances

Le « test des vacances » va justement vous permettre de répondre à cette question. Pour faire ce test, vous avez simplement besoin d’avoir devant vous 2 semaines de vacances (au minimum).

1ere semaine de vacances, je récupère

Au cours de votre première semaine de vacances, le mot d’ordre est simple : récupérer. Vous avez le droit d’enchainer les siestes et les grasses matinées ! Dormez autant que vous le souhaitez. Après de longs mois de travail, vous l’avez de toute façon bien mérité. A la fin de cette première semaine, vous devez avoir remboursé complètement votre dette de sommeil.

 

meditate

2ème semaine de vacances, je me laisse vivre

Au cours de votre deuxième semaine de vacances, afin d’évaluer votre besoin de temps de sommeil, l’objectif change. Vous devez poser la montre (et le smartphone) et ne plus regarder l’heure. Laissez votre horloge interne décider de votre heure de coucher et de lever. Allez-vous coucher lorsque vous sentez la fatigue venir le soir et réveillez-vous naturellement le matin, sans mettre de réveil. Progressivement, vous allez trouver votre rythme.

Sommeil et Rentrée – Comment reprendre le rythme ?
Voir aussi

Sans contrainte externe, ce rythme correspond à votre besoin naturel de sommeil. Faites un calcul rapide de vos horaires de coucher et de lever, et du temps passé à dormir. Le résultat vous donne le temps de sommeil dont vous avez naturellement besoin.Vous pouvez pousser un peu l’expérience en remplissant un agenda du sommeil au cours de cette semaine. Également utilisé par les médecins, cet agenda vous permettra de prendre du recul sur vos nuits, et bien sûr d’évaluer votre temps de sommeil effectif.

Pour les vacances, dormez-bien !

Connaître son sommeil et savoir appréhender ses besoins, c’est évidemment une bonne chose. Vous pouvez ainsi être en pleine forme pour affronter vos journées bien remplies. L’autre grande variable d’une bonne récupération, c’est évidemment la qualité du sommeil. La quantité ne suffit pas, si votre sommeil est dégradé, il ne sera donc pas récupérateur. C’est pour cela que, chez Dreem, nous attachons une importance toute particulière à la qualité de votre sommeil profond. Notre bandeau envoie des stimulations sonores (les bruits roses) à des moments très particuliers de votre sommeil profond. Cela permet d’augmenter la synchronicité de vos ondes delta qui parcourent votre cerveau durant votre sommeil, et cette synchronicité permet de s’assurer un sommeil bien récupérateur. 

Source : Institut National du Sommeil et de la Vigilance, 2016, Enquête Sommeil et nouvelles technologies, réalisée par Opinionway, échantillon national représentatif (1013 individus âgées de 18 à 65 ans). 

 

Articles similaires

Alcool et sommeil : la combinaison idéale pour bien dormir ?

Si certaines personnes ont pour habitude de boire  une tisane avant d’aller se coucher, d’autres préfèrent un petit…

Si on a rêvé c’est qu’on a bien dormi

Beaucoup de gens pensent que si on a rêvé c’est qu’on a bien dormi. Mais est-ce vrai ? Les…

Je dormirai quand je serai mort : une bonne idée ?

« Je dormirai quand je serai mort ». Qui n’a jamais entendu cette phrase ? Retour sur une…