Hôtel Dieu et Dreem : des essais cliniques concluants

Notre équipe travaille désormais depuis plus de 3 ans sur la recherche et le développement du bandeau Dreem. Pour récolter des données servant à la recherche et à l’amélioration, Dreem a lancé en octobre 2016 une étude clinique. L’Hôtel Dieu a accueilli la réalisation de cette étude.

 

Cette étude clinique s’applique à la première version beta du bandeau Dreem, lancée en 2016. Elle se concentre plus précisément sur la détection en temps réel du sommeil profond (réalisée grâce à la mesure de l’activité cérébrale) et la stimulation des ondes lentes pendant le sommeil profond (par le biais de bruits roses).

Frontiers in Human neuroscience a depuis publié les résultats de cette étude scientifique.

Organisation de l’étude menée à l’Hôtel Dieu

L’étude clinique s’est divisée en deux parties :

– La 1ère partie de l’étude a d’abord confronté les résultats du bandeau Dreem à ceux d’un polysomnographe de référence. C’est un outil standardisé qui permet d’étudier le sommeil (la polysomnographie). Cette étude randomisée a été réalisée en double aveugle avec protocoles croisés au cours de 60 nuits.

– La 2e partie, une étude pilote observationnelle a ensuite été réalisée à domicile chez 90 sujets.  Elle a évalué l’effet des stimulations auditives du bandeau Dreem, seul pendant 10 jours consécutifs .

Des résultats encourageants.

Les résultats démontrent en effet que le bandeau Dreem a d’excellentes capacités d’acquisition du signal EEG, semblable à celles d’un polysomnographe de référence. Il permet tout d’abord une excellente détection du sommeil profond de manière automatique (spécificité 0. 90, sensibilité 0. 70). En temps réel, le bandeau Dreem est aussi capable d’une parfaite synchronisation de la stimulation acoustique pendant la phase de sommeil profond. En moyenne, les stimulations sonores émises par le bandeau Dreem augmentent de 43 % la puissance des ondes lentes, une caractéristique majeure de la qualité du sommeil profond qui a été liée à l’amélioration de la mémoire déclarative.

Cette étude a également permis d’établir qu’il n’y a pas d’effet d’habituation à la stimulation auditive répétée, et donc qu’elle produit toujours le même effet.

Cette étude clinique valide ainsi l’origine de création du bandeau Dreem : mesurer les phases de sommeil avec une grande précision et améliorer la qualité du sommeil profond par ce procédé de stimulation.

Vous pouvez la lire ici.

Depuis, la nouvelle version du bandeau est disponible sur www.dreem.com. Elle s’appuie sur la même technologie et fonctionnalité d’amélioration du sommeil profond.

Articles recommandés

Cédric Villani et Dreem : un échange passionnant

Mathématicien pionnier, lauréat de la médaille Fields et directeur de l'Institut Henri Poincaré - Cédric Villani était notre invité aux bureaux de Dreem à Paris.…

Une nuit avec le bandeau Dreem : témoignage

Nous avons toujours voulu savoir ce qu’il se passe quand notre corps lorsque nous dormons. L'avantage du bandeau Dreem est qu'il garde une trace de…