fbpx

Homéopathie sommeil : tout savoir pour mieux dormir

9min de lecture
Homéopathie sommeil : tout savoir pour mieux dormir

Nuits trop courtes, problèmes d’endormissements, réveils nocturnes… Il faut l’avouer, notre sommeil est parfois mis à rude épreuve. Dans ce cas, on se tourne généralement vers les somnifères, qui restent un mauvais réflexe pour une grande partie des Français (en 2015, près 13,4 % des Français ont  utilisé au moins une fois des somnifères – source AFP). Cependant, si vous n’êtes pas prêt à utiliser des somnifères pour réussir à trouver le sommeil,  il faut savoir que d’autres solutions existent. L’homéopathie sommeil peut-être l’une d’entre elles.

L’homéopathie sommeil : pourquoi ça intéresse ?

En général, aucun spécialiste n’est très à l’aise avec la prise de somnifères, principalement à cause des risques que cela comporte. Cependant, quand une insomnie fait son apparition, nous sommes légèrement démunie et adepte du «  j’attends que ça passe » …
Pour tenter de remédier à ce problème, il existe différents remèdes naturels pour faciliter l’endormissement. Notamment les plantes pour dormir, les somnifères naturels ou encore Dreem, qui a été conçu pour résoudre les problèmes d’insomnie chronique à la source. Après quelques recherches sur l’endormissement, l’homéopathie ressort assez fréquemment, ce peut amener à s’intéresser au sujet.

sommeil naturel homéopathie

L’homéopathie sommeil, qu’est-ce que c’est ?

  • Au départ, personne ne visualise vraiment ce que pouvait regrouper ce terme : des extraits de plantes ? des huiles essentielles ?… En fait ce n’est rien de tout ça !

Le fondement de l’homéopathie repose sur deux principes : le principe de similitude, associé au principe de l’infinitésimalité.
Ces deux termes assez «  barbares » signifient plus simplement qu’il faut soigner le mal par le mal en forçant l’organisme à se défendre par lui-même. Ainsi, sans rendre le patient encore plus malade, l’homéopathie contiendrait des substances capables de déclencher les symptômes forçant le corps à se défendre.

A chaque problème une solution !

Dans le cas de l’homéopathie sommeil, ces substances devraient agir principalement sur la réduction des angoisses, du stress ainsi que de l’anxiété. Ces derniers interviennent régulièrement dans les problèmes d’insomnies ou de réveils nocturnes. La majorité du temps, le stress est responsable de nos problèmes de sommeil. Les pharmaciens disent d’ailleurs souvent : « il faut trouver  les symptômes responsables de vos problèmes de sommeil ».

La dizaine de substances homéopathiques concernant le sommeil :

  • De l’Arsenicum album en 9CH, qui pourrait aider concernant l’agitation ou l’angoisse.
  • Du Gelsemium sempervirens en 9CH, si vous constatez des difficultés à vous endormir pour cause d’anxiété notamment dû à l’anticipation d’un événement (examen, entretien…).
  • Du Coffea cruda en 9CH, si vous constatez une hyperactivité au moment d’aller vous coucher.
  • De l’Ignatia amara en 9CH, si vous êtes sujet à l’hypersensibilité et que vous avez des problèmes à trouver le sommeil.
  • De l’Arnica montana en 5CH, si vous avez du mal à « décrocher » notamment dû à une activité stimulante avant de vous endormir (activité sportive, jeux vidéo, travail, …).
  • Du Nux vomica en 4CH, si vous avez du mal à trouver le sommeil en cas de diner trop copieux.  
  • Du Stramonium en 9CH, si vous êtes sujet au mauvais rêve et si cela vous empêche de vous rendormir.

Note : ces substances sont utilisées par de nombreuses personnes mais aucunes n’ont pu prouver scientifiquement leur efficacité.

N’hésitez donc pas à demander conseil à de votre pharmacien, votre médecin voire même un homéopathe. Ce dernier peut se spécialiser dans l’homéopathie sommeil à des fins thérapeutiques.

Il faut savoir que cette profession se réserve aux professionnels du monde médical de types : médecin, dentiste, sage-femme, kinésithérapeute, … Les homéopathes qui se déclarent sans diplôme médical risquent une poursuite pour pratique illégale de la médecine.

9CH, 5CH, 3CH … dilution et posologie

Le chiffre qui précède la mention CH représente le dosage, appelé dilution dans le cas de l’homéopathie. La dilution représente l’action qui consiste à diluer le produit dans un solvant (eau ou alcool). L’objectif étant d’extraire la substance qui déclenche les symptômes. Plus le chiffre précédant la mention CH est élevé, plus la substance devra être diluée.

Il existe trois types de dilutions : basse (3 à 7CH), moyenne (7 à 9CH) et haute (9 à 30CH). Pour les troubles passagers du sommeil une dilution basse ou moyenne est à préconiser.

  • Les dilutions hautes sont réservées aux troubles du sommeil chroniques.

Au niveau de l’administration de l’homéopathie sommeil 

  • Les dilutions basses ou moyennes doivent être administrées 2 à 3 fois par jour, jusqu’à disparition des symptômes.
  • Les dilutions hautes, quant à elles, sont à administrer 1 fois par semaine voire 1 fois par quinzaine.

A noter que : de nombreuses informations indiquant la posologie de l’homéopathie circulent sur internet. Faites attention à bien sélectionner les informations que vous pourriez trouver. L’objectif  de cet article a été de recueillir des informations fiables sur le sujet avec des sources venant de différents pharmaciens ainsi que sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Granulés, gouttes, ampoules … les différentes formes homéopathiques pour le sommeil

Après avoir identifié la substance homéopathique liée à vos symptômes ainsi que la dilution associée, plusieurs formes homéopathiques s’offrent à vous. Plus fréquemment utilisée sous la forme de petits granulés blancs, l’homéopathie se présente également sous la forme de gouttes, ampoules, ou poudres.

homéopathie-sommeil

L’homéopathie sommeil pour les enfants et les nourrissons ?

  • Les enfants et les nourrissons peuvent tout à fait prendre de l’homéopathie sommeil (la forme la plus recommandée étant les granulés) et plus généralement de l’homéopathie.

Il est important de respecter les doses conseillées et de demander à un expert. Au niveau de la dilution, les dilutions basses ou moyennes sont recommandées en cas de troubles passagers. En cas de troubles chroniques, il vaut mieux opter pour une dilution haute. Concernant les substances homéopathiques :

  • Du Sulfur 7CH, pour un enfant ou un nourrisson qui se réveille facilement la nuit pour cause de bruit.
  • Du Jalapa 7CH, si votre enfant a des nuits agitées (cris, mouvements agités…).
  • De la Chamomilla vulgaris 7 CH ou du Cypripedium Pubescens 7CH, si votre nourrisson a du mal à trouver le sommeil.
  • Du Stramonium 7CH, si votre enfant est sujet aux cauchemars perturbant son sommeil.

A savoir : L’administration de l’homéopathie sommeil pour l’enfant et le nourrisson est identique à celle de l’adulte (voir ci-dessus). Et celle-ci, n’a pas non plus prouvé scientifiquement son efficacité.

Homéopathie sommeil : avec ou sans ordonnance ?

À la différence des somnifères, on délivre l’homéopathie sommeil sans ordonnance en pharmacie. Toutefois, il est tout à fait possible d’obtenir une prescription médicale de la part de votre médecin ou d’un homéopathe.

Pour les remboursements, la sécurité sociale prend en charge une partie de votre homéopathie sommeil (à hauteur de 30%). Il faut savoir que la sécurité sociale classe l’homéopathie sommeil en vignette bleu. Elle rembourse donc moins bien l’homoépathie que certains médicaments. A noter également que  l’homéopathie sommeil n’excède que rarement le prix de 3€ pour une centaine de granulés.

  • Bon à savoir : Votre sécurité sociale peut également vous rembourser la consultation chez un homéopathe conventionné à hauteur de 70%.

faire dormir bébé homéopathie

En résumé

Vous savez désormais ce qui se cache derrière le terme «  homéopathie sommeil » !

Certaines personnes ne reconnaissent pas les bienfaits de l’homéopathie en raison du nombre important de dilution qu’occasionne le produit. De plus, il n’y a à ce jour aucune preuve scientifique de l’efficacité de l’homéopathie sommeil.

Résultat, l’homéopathie sommeil peut, uniquement via des effets indirectes et placebos, aider à lutter contre le stress ce qui peut permettre de trouver le sommeil plus rapidement.

Mais l’homéopathie sommeil ne pourra certainement pas régler l’ensemble des problèmes de sommeil, même si pour certains, cela reste une alternative à la prise de somnifères. Les somnifères qui peuvent soulager un moment, mais pas sur la durée car ils ne traitent pas votre problème de sommeil à la racine.

Si vous souffrez d’insomnies régulières, il vaut mieux traiter ce problème à la source grâce à la Thérapie Cognitive et Comportementale qui es à ce jour le seul moyen efficace de traiter l’insomnie reconnu par la communauté scientifique et médicale. Dreem applique ces principe et vous propose une analyse précise de votre sommeil nuit après nuit tout en vous accompagnant avec des techniques de relaxation. 

Homéopathie sommeil : tout savoir pour mieux dormir
3.8/5 (4 vote)

Découvrez votre profil de dormeur grâce à ce test de sommeil

Commencer
Articles similaires

Sommeil et rentrée, comment reprendre le rythme ?

Sommeil et rentrée - Les vacances, c'est le moment idéal pour rallonger son temps de sommeil/récupérer d’une dette…

Je suis fatigué, que faire ?

Je suis "fatigué", "surmené" ou encore "épuisé" ! Autant de termes qui révèlent une problématique de plus en…

A quelle heure se coucher pour être en forme ?

A quelle heure se coucher pour être en forme ? S’il y a une question que tout le…