Hormone du sommeil : on vous dit tout sur la mélatonine

Hormone du sommeil : on vous dit tout sur la mélatonine

5min de lecture

Hormone du sommeil : on vous dit tout sur la mélatonine

Hormone du sommeil : avez-vous déjà entendu parler de la mélatonine ? Si vous vous intéressez au sommeil ou à l’horloge biologique, c’est évidemment le cas. De même, si vous avez déjà cherché des solutions miracles pour contrer le problème du décalage horaire.

Nous avions très rapidement parlé de la mélatonine sur ce blog lorsque nous traitions de l’horloge biologique et de ses synchroniseurs notamment au travers de cette illustration :

La mélatonine, qu’est-ce que c’est ?

La mélatonine est une hormone sécrétée naturellement dans l’organisme par la glande pinéale. Communément appelée hormone du sommeil (elle est sécrétée la nuit mais n’est pas à proprement parlé l’hormone du sommeil, voir plus bas), elle joue un rôle essentiel dans la régulation de nos rythmes biologiques.
En effet, la mélatonine est un synchroniseur (interne/endogène) de notre horloge biologique, qu’elle stabilise et remet à l’heure si nécessaire.
Comment ? La sécrétion de mélatonine est inhibée par la lumière (bleue en particulier) que nous percevons. Le taux de mélatonine est ensuite détecté par notre horloge biologique. De cette façon, notre horloge biologique connait l’alternance lumière/obscurité.

Le saviez-vous ? La glande pinéale, qu’on appelle aussi l’épiphyse, porte ce nom parce qu’elle ressemble par sa forme à une pomme de pin.

La lumière artificielle et les écrans perturbent notre sécrétion de mélatonine

Sans éclairage artificiel, l’alternance lumière/obscurité correspond ainsi à l’alternance jour/nuit ! Dès lors, notre horloge biologique est correctement renseignée. Malheureusement, dans le monde d’aujourd’hui, la situation n’est pas si simple. On dit d’ailleurs souvent que les problèmes de sommeil ont commencé avec l’invention de l’ampoule à filament (merci Thomas Edison). Depuis, notre environnement foisonne de sources lumineuses.

Si vous avez bien suivi, vous comprenez maintenant pourquoi les sources lumineuses comme les écrans perturbent notre horloge interne le soir… ceux-ci lui donnent à tort l’information qu’il fait jour, alors que le soleil est déjà couché. En conséquence, la lumière diminue notre sécrétion de mélatonine et retarde notre heure d’endormissement. Au niveau sociétal, les chiffres le prouvent : nous sommes en dette de sommeil.

sendormir plus facilement hormone du sommeil

Hormone du sommeil ou hormone de la nuit ?

Plutôt que de parler de l’hormone du sommeil, il serait plus juste d’appeler la mélatonine « l’hormone de la nuit ». En effet, chez les êtres humains, sa sécrétion favorise l’endormissement. Elle se secrète également la nuit chez les animaux nocturnes, pour qui elle stimule au contraire l’éveil. Il vaut donc mieux parler d’hormone de la nuit plutôt que d’hormone du sommeil même s’il est plus simple de parler de l’hormone du sommeil pour les humains. Retenez quand même que c’est un abus de langage…

A noter d’ailleurs qu’on trouve également de la mélatonine dans les plantes (dont certains aliments)

Quand est-ce que l’organisme sécrète la mélatonine, hormone du sommeil ?

Nous ne dormons pas forcément lorsque notre organise secrète « l’hormone du sommeil ». En effet, notre sécrétion de mélatonine suit un rythme circadien dicté par notre horloge interne.

En moyenne, notre organisme sécrète l’hormone du sommeil entre 22h et 7h du matin. Cette plage horaire est variable en fonction du profil de l’horloge biologique d’une personne (et de son exposition à la lumière comme expliqué précédemment).

Par exemple, la sécrétion de mélatonine chez une personne fortement du matin démarre plus tôt (vers 20/21h). Elle finit plus tôt également, avec un pic vers 2h du matin. A l’inverse, la sécrétion se fait plus tard pour une personne fortement du soir, avec un pic vers 5h du matin.

Au cours de la nuit, le pic de sécrétion de la mélatonine se situe entre 2h et 5h du matin en fonction des personnes.

La mélatonine, régulateur essentiel de nos rythmes biologiques

Pour conclure, l’hormone du sommeil (ou de la nuit), la mélatonine est une hormone naturellement sécrétée par notre organisme. Inhibée par la lumière, elle est essentielle pour réguler nos rythmes biologiques et sert à remettre à l’heure notre horloge interne.

Encore méconnue, elle a pendant un moment alimentée toutes sortes de spéculations sur internet à son sujet, notamment comme médicament miracle contre le cancer. Ce n’est évidemment pas le cas…

Aujourd’hui, vous pouvez facilement trouver de la mélatonine sous forme de complément alimentaire dans le commerce (même si la pratique est assez récente en France). Compléter votre sécrétion naturelle de mélatonine (en la prenant au bon moment) vous donnera deux bénéfices : limiter l’impact du décalage horaire et faciliter l’endormissement. Cependant, cela ne remplacera pas l’adoption d’une routine de sommeil saine. Lors de prochains articles, nous expliquerons plus amplement ces sujets.ouvrir dans cet cement et de manière naturelle contre le stress et l’insomnie.

Articles similaires

Les liens entre sommeil et l’alimentation

L'alimentation est une partie importante de notre vie quotidienne. Et elle joue également un rôle important dans notre…

Avoir un sommeil réparateur : comment faire ?

Une bonne nuit de sommeil réparateur, tout le monde en rêve. Pourtant, rares sont ceux qui peuvent revendiquer…

Sommeil et Rentrée – Comment reprendre le rythme ?

Sommeil et Rentrée - Les vacances, c'est le moment idéal pour rallonger son temps de sommeil/récupérer d’une dette…