fbpx

Notre société est en dette de sommeil.

4min de lecture
Notre société est en dette de sommeil.

Nous dormons, en France, 1h30 de moins qu’il y a 50 ans [1]. Et non, nous n’avons pas besoin de dormir moins qu’avant. Nous sommes simplement en dette de sommeil. Le sommeil des Français souffre, et ce phénomène, relativement récent, s’amplifie. Véritable variable d’ajustement de nos emplois du temps, nous diminuons volontairement notre temps de sommeil. Mais les nouvelles technologies amplifient le phénomène ! Les LEDs par exemple, s’invitent dans tous nos écrans. Le problème, c’est qu’elles émettent en rétro éclairage (et donc directement dans l’œil) beaucoup de lumière bleue, une lumière éveillante qui perturbe nos rythmes biologiques, rythmes dont le sommeil fait partie. Et ce n’est pas le seul perturbateur : il y a également le stress. 

Le sommeil, variable d’ajustement de nos emplois du temps

Dans un monde hyper connecté, nous avons toujours quelque chose à faire : un article à lire, l’épisode d’une série à regarder, ou encore un mail à traiter… et face à ces stimulations, nous rognons nos nuits.

La faute à Thomas Edison

C’est avec l’invention de la lumière artificielle, arrivée par l’ampoule à filament de Thomas Edison (en 1879), que nous avons en effet commencé à modifier notre sommeil. Depuis, nous pouvons être actifs la nuit. A l’inverse, si je vous prive de lumière artificielle, il vous sera difficile de ne pas aller vous coucher avec les poules, une fois le soleil couché. Bref, dans la société moderne, nous sommes toujours à la recherche de temps, et c’est notre sommeil qui trinque. Mais combien dormons-nous réellement ?

Les maladies liées au sommeil
Voir aussi

Temps de sommeil des Français

En 2014, le temps moyen de sommeil des Français par nuit était de :

  • 6h55 en semaine ;
  • 8h02 les week-ends [2].

Cette différence de plus d’une heure démontre clairement le rattrapage d’une dette de sommeil accumulée pendant la semaine.

40% des Français souffrent de troubles de sommeil et de dette de sommeil !

Dans le même temps, la qualité de notre sommeil s’est aussi dégradée. De nombreuses nuisances, mais également des maladies du sommeil (ou troubles du sommeil), perturbent nos nuits. Au total, 37% des Français en souffrent. Les troubles les plus présents sont l’insomnie, qui touche 19% d’entre nous, le syndrome des jambes sans repos (7%) et les apnées obstructives du sommeil (6% des français) [2]. Vous en connaissez surement autour de vous, mais beaucoup ne sont même pas au courant de leur propre problème.

bars à sieste

Mieux dormir, c’est possible

Ceci étant, mal dormir n’est pas une fatalité ! Vous pouvez améliorer la qualité de vos nuits en travaillant sur votre hygiène de sommeil. Des solutions existent aussi pour les pathologies du sommeil qui ont été dépistées : elles sont diagnostiquées et traitées dans les laboratoires du sommeil, structures de soins dédiées.

Dormir mieux à défaut de dormir plus

Un mauvais sommeil et le manque de sommeil ont les mêmes conséquences. Dans un monde où nous manquons de temps, il est donc capital d’avoir un sommeil de qualité, récupérateur. Chez Dreem, nous sommes là pour vous aider. Découvez dès à présent dans cet article comment Dreem vous aide à obtenir un sommeil plus réparateur en améliorant la qualité de votre sommeil profond. Parce que notre sommeil vaut la peine d’être protégé. Nous traiterons donc dans nos publications de nombreux sujets associés au sommeil et au bien dormir. En voici une courte liste :

  • Connaître son sommeil ;
  • La vulgarisation scientifique sur le sommeil et les rythmes biologiques ;
  • Les « donneurs de temps » de notre horloge biologique ;
  • Des conseils pour mieux dormir ;
  • La sieste et ses bienfaits ;
  • L’intérêt de la luminothérapie ;
  • Et bien d’autres encore.

En conclusion

Le constat est flagrant : en effet, 72 % des salariés aimeraient dormir plus ou mieux [3]. C’est possible, mais seulement si on le décide. Tout commence par une prise de conscience. A travers ce blog, nous espérons y contribuer ! Vous voulez aller plus loin ? N’hésitez pas à consulter notre article Comment savoir si je dors mal ? Alors, vous êtes en dette de sommeil ou pas ? [1] Institut National du Sommeil et de la Vigilance, 2009, Enquête Sommeil et rythme de vie ; [2] Institut National du Sommeil et de la Vigilance, 2014, Enquête Sommeil et Transports ; [3] Malakoff Médéric, 2011, Enquête Bien-être et performance en entreprise. 

Notez cet article

Découvrez votre profil de dormeur grâce à ce test de sommeil

Commencer
Articles similaires

Dossier Apnée du Sommeil – pour tout savoir

Apnée du sommeil, quelques chiffres En France, environ 5% de la population souffre aujourd'hui du syndrome d'apnée du sommeil.…

Apnée du sommeil : traitement et solutions

Pour les personnes atteintes d’un Syndrome d'Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS), plus communément appelé "apnée du sommeil", le…

Syndrome d’Apnée du Sommeil – définition

Le syndrome d'apnée du sommeil est relativement grave pour les personnes atteintes. C’est pourtant un syndrome souvent méconnu ou…