fbpx

Pourquoi suis-je fatigué ?

4min de lecture
Pourquoi suis-je fatigué ?

Nous l’avons vu, notre sommeil est régulé en partie par notre horloge biologique. Un deuxième mécanisme nous pousse à dormir. Il s’agit du processus homéostatique ou, dans des termes un peu moins barbares, la pression de sommeil. 
C’est ce processus qui provoque la sensation de fatigue en fin de journée.

Lentement, la pression monte…

Ce processus homéostatique définit donc notre “pression de sommeil”. Cela signifie que notre envie de dormir est plus ou moins grande en fonction du temps passé éveillé, et de l’énergie dépensée pendant la journée. 
Plus on reste éveillé, plus cette pression de sommeil augmente.

sensation de fatigue

Il faut une pression de sommeil suffisamment haute pour ressentir suffisamment de fatigue et donc s’endormir.
Beaucoup d’insomniaques ne respectent pas ce principe : ils avancent leur heure de coucher dans l’espoir de dormir davantage… mais, n’étant pas fatigués, ils passent des heures à se retourner dans leur lit. Les médecins de sommeil leur conseillent souvent de reculer l’heure du coucher, voire de faire des nuits très très courtes au début. Pourquoi ?
Pour faire monter la pression de sommeil, justement, et les réhabituer à ressentir et à gérer cette pression différemment.

En plus d’améliorer concrètement votre sommeil avec différentes techniques d’endormissement et un procédé de stimulation du sommeil profond, le bandeau Dreem vous donne des conseils personnalisés pour, justement, ajuster vos habitudes de vie en fonction de votre sommeil.

Mais comment fonctionne cette “pression de sommeil” ? Et d’où vient cette fatigue ?

Ce processus homéostatique provoque l’envie de dormir par l’accumulation dans votre corps de substances hypnogènes, c’est-à-dire qui provoquent la somnolence (de “hypno” : sommeil, et “-gènes” : qui génèrent).

Plus vous restez éveillé, plus ces substances hypnogènes s’accumulent dans votre organisme et vous donnent envie de dormir. La principale substance hypnogène s’appelle l’adénosine.

besoin de dormir

Oui mais concrètement, que se passe-t-il au niveau cellulaire ?

D’abord, un petit rappel intéressant : il existe une molécule qui, chez tous les êtres vivants, a le rôle essentiel de transporter et de fournir l’énergie nécessaire à nos différentes cellules(musculaires, neuronales…).

Cette molécule s’appelle l’ATP (Adénosine Triphosphate). Pour libérer de l’énergie à nos cellules, l’ATP a besoin de subir une “dégradation”, un phénomène complexe pendant lequel elle se transforme en… adénosine (la principale substance hypnogène, donc).

Et donc ?

La suite est facile à deviner. Plus la journée passe, plus votre corps consomme de l’énergie, plus il a besoin de dégrader de l’ATP… et plus la quantité d’adénosine rejetée augmente. Or, l’adénosine a la particularité de se fixer sur les neurones responsables de l’éveil et de les inhiber. Et inversement, de se fixer sur les neurones responsables de la veille, c’est-à-dire du sommeil, et de les activer. Au cours de la journée, l’accumulation de l’adénosine dans le cerveau va donc inexorablement “endormir” les neurones qui nous tiennent éveillés et au contraire stimuler ceux qui nous font dormir ! Passé un certain seuil, l’effet de somnolence provoqué est quasi irrésistible.

Petite digression sur le thé et le café

L’adénosine a ses antagonistes naturels, qui contrent son effet et retardent l’endormissement.

C’est le cas de la caféine du café ou de la théophylline du thé. Leurs molécules ayant des structures très similaires à celle de l’adénosine, elles prennent la place de l’adénosine sur les récepteurs neuronaux… et empêchent donc l’adénosine de s’y fixer et de faire son travail (en l’occurence, nous endormir).

Mais ensuite, comment se réveiller…?

Durant les phases du sommeil où le cerveau est moins actif, l’adénosine est recyclée en ATP. Chaque nuit, le taux d’adénosine baisse donc drastiquement.

Les neurones de l’éveil, peu à peu libérés de l’adénosine et de son effet inhibiteur, se réactivent progressivement et favorisent le réveil. De même, les neurones de la veille arrêtent d’être stimulés. Ceci en combinaison avec l’horloge biologique. Celle-ci indique à notre organisme qu’il est temps de se lever, déclenche notre réveil naturel.

envie de dormir

Vous devez vous réveiller à une heure précise ? Vous ne vous réveillerez probablement pas tout à fait naturellement, à la bonne heure. Le bandeau Dreem vous réveille au moment optimal en fonction de vos phases de sommeil, pour un réveil en forme et en douceur. Il diminuera ainsi la sensation de fatigue au réveil.

. . .

Notez cet article

Découvrez votre profil de dormeur grâce à ce test de sommeil

Commencer
Articles similaires

Horloge interne : le donneur de temps de notre organisme

L'horloge interne est un mécanisme vital, présent chez tous les êtres vivants. Horloge interne – définitions utiles : Tous…

Avril : Les 5 articles sommeil à ne pas manquer

Tous les mois, Pierrick Arnal, directeur scientifique chez Dreem nous partage ses 5 articles favoris sur la science…

Dossier Thérapie Cognitive et Comportementale pour l’insomnie

La thérapie cognitive et comportementale pour l’Insomnie (TCC-I) est reconnue comme le moyen le plus efficace pour traiter l’insomnie.…