fbpx

Somnolence au volant : tout ce que vous devez savoir

4min de lecture
Somnolence au volant : tout ce que vous devez savoir

Il nous est déjà tous arrivé de somnoler après une longue journée de travail ou en journée après une mauvaise nuit. S’endormir occasionnellement n’est en effet pas considéré comme pathologique, même si les conséquences ne doivent pas être prises à la légère. Pour rappel, la somnolence au volant est la première cause de mortalité sur autoroute.

Mieux dormir pour éviter la somnolence au volant

Cela peut sembler évident, mais la qualité du sommeil est pourtant l’une des principales causes responsables de la somnolence en journée. D’après une étude réalisée par l’INSV, 70% des Français aimeraient dormir plus ou mieux. Ces Français sont ainsi susceptibles de subir des somnolences en journée, qui pourraient avoir des conséquences plus ou moins graves au quotidien.

Prendre soin de son sommeil

Pour prévenir la somnolence et limiter les risques, il est important de prendre soin de son hygiène de sommeil et également de dormir suffisamment. Voici quelques conseils pour avoir un sommeil de bonne qualité :

  • Faites de votre chambre un environnement propice à la récupération : protégez-vous du bruit et aussi de la lumière.
  • Choisissez une bonne literie, de bons oreillers, votre confort est en effet important.
  • Conservez la température de votre chambre à coucher autour de 18°.
  • Respectez vos habitudes pour faciliter votre endormissement (douche, pyjama, lecture …).
  • Repérez les signes du sommeil : bâillements, paupières lourdes…
  • Évitez la télévision et le travail avant de vous coucher.
  • Bon à savoir : L’alcool dégrade la qualité de votre sommeil.

    éviter la somnolence en voiture

Somnolence au volant, un réel problème

  • La somnolence est un état entre veille et sommeil au cours duquel nos capacités de réaction sont diminuées.

Les conséquences au volant peuvent donc être désastreuses pour le conducteur, son entourage et les autres usagers de la route. Reconnaître la somnolence au volant et adapter son comportement en conséquence peut donc se révéler vital.

Comment reconnaître la somnolence au volant

Bâillements, paupières lourdes, période d’absence, désir fréquent de changer de position, inattentions à l’environnement… Soyez particulièrement attentifs à ces signes lors de la conduite. Si vous les ressentez, mettez à profit la prochaine pause : sieste flash et/ou café ! A noter, bien aérer votre véhicule en évitant les températures excessives : trop chaud ou trop froid.

  • A noter : Dans 85% des cas, les accidents dus à la somnolence se produisent lors des courts déplacements.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également utiliser le test d’Epworth pour analyser votre somnolence en journée.

Prévenir la somnolence au volant

La somnolence au volant peut survenir malgré les gestes de prévention expliqués ci-dessous. Ainsi des outils contre la somnolence au volant peuvent se révéler très efficaces pour rester attentif le temps du trajet. 

Les bienfaits du café

La caféine est très utile pour lutter contre la somnolence au volant. Attention ! Prise trop tard ou en trop grande quantité, elle perturbera l’endormissement et réduira la qualité de votre sommeil, favorisant ainsi la somnolence…

Le café, le thé, les sodas et les boissons énergisantes contiennent tous de la caféine, mais en quantité différentes.

café sommeil somnolence

Faites la sieste 

Elle est parfaite pour restaurer la vigilance et également pour compléter un sommeil de trop courte durée. La sieste comporte de nombreux bienfaits pour le corps notamment celui de réduire la somnolence diurne.

A noter : La sieste ça s’apprend ! Plus vous la pratiquez et plus elle est efficace.

Bien utiliser la lumière 

La lumière aide à synchroniser notre horloge biologique. Ne mettez pas vos lunettes de soleil si la luminosité ne gêne pas la conduite. Bien s’exposer à la lumière du jour va en effet stimuler votre vigilance. 

Attention aux médicaments & aux troubles du sommeil

De nombreux médicaments induisent la somnolence et sont donc dangereux pour la conduite. Pour savoir lesquels, reportez-vous au pictogramme indiqué sur la boite du médicament concerné et parlez-en également à votre médecin ou encore à votre pharmacien. Les somnifères 

A noter : Le risque d’accident est augmenté par 6 pour les personnes atteintes d’apnée du sommeil. En savoir plus sur l’apnée du sommeil ? Comment faire pour diagnostiquer une apnée du sommeil ? Consultez notre article : Apnée du sommeil pour tout savoir.

 

 

Somnolence au volant : tout ce que vous devez savoir
5/5 (1 vote)

Découvrez votre profil de dormeur grâce à ce test de sommeil

Commencer
Articles similaires

Passage à l’heure d’hiver : bon pour le sommeil, pas pour l’horloge interne ?

Le changement d'heure est un sujet qui fait toujours couler beaucoup d'encre et qui alimente pendant quelques jours…

De combien de temps de sommeil avez-vous besoin ?

Pendant les vacances, on a enfin du temps pour soi, et notamment l’occasion de rallonger son temps de…

« J’ai raté le train du sommeil » : explications

« J’ai raté le train du sommeil » Cette expression populaire s’utilise lorsque l’on manque le moment idéal pour s’endormir,…