fbpx

Apnée du sommeil : causes

4min de lecture
Apnée du sommeil : causes

L’apnée du sommeil est dans 90% des cas un Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS) : ce sont les causes de ce syndrome que nous allons évoquer tout au long de cet article. L’apnée du sommeil se caractérise par des micros réveils tout au long de la nuit rendant le sommeil peu réparateur et ayant des conséquences sur la santé.

Apnée du sommeil : causes anatomiques

L’apnée obstructive est une obstruction totale des voies aériennes supérieures qui empêche la personne de respirer pendant son sommeil. Différents problèmes anatomiques peuvent être à l’origine de cela :

  • La déviation de la cloison nasale, cela réduit le passage de l’air par le nez ;
  • Une forme de palais particulière, provoquant des troubles au moment de l’inspiration ;
  • Une taille importante des amygdales ou de la langue, cela gêne le passage de l’air et nuit à la respiration ;
  • Un relâchement des muscles de la gorge, ils jouent un rôle capital puisque ce sont eux qui agissent afin de laisser passer l’air dans la gorge. Cependant, ils peuvent se relâcher, ce qui va réduire ou même empêcher le passage de l’air dans la gorge. Cela arrive souvent chez les personnes âgées qui possèdent une tonicité musculaire plus faible.

On observe aussi que 50 % des apnéiques ont un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur à 30. En effet, les parois de la gorge sont plus épaisses chez une personne atteinte de surpoids. Le passage de l’air est donc gêné.

Ce syndrome touche 2 à 3 fois plus les hommes que les femmes avant l’âge de 60 ans. Après cet âge, les risques sont les mêmes pour l’un et l’autre. Ceci s’explique par des réponses ventilatoires différentes, une configuration anatomique des voies aériennes liée au sexe et une répartition plus importante des graisses au niveau du cou chez l’homme.

schéma-apnée-du-sommeil

Schéma explicatif du mécanisme d’apnée du sommeil

Apnée du sommeil : causes génétiques

Les études ont aussi révélé que l’hérédité joue un rôle important. Il y a 1,5 à 2 fois plus de risques d’être apnéique pour une personne dont un parent proche l’est aussi. L’aspect génétique de la morphologie craniofaciale est à l’origine de cela : elle joue un rôle majeur de le SAOS.

Apnée du sommeil : causes positionnelles

Dormir sur le dos peut favoriser grandement les apnées du sommeil. Dans cette position, la mâchoire inférieure ainsi que la langue peuvent plus facilement reculer lorsque les muscles se relâchent pendant le sommeil. Les voies respiratoires s’en trouvent donc obstruées. C’est un type d’apnée obstructive qui s’appelle apnée positionnelle du sommeil (dormir sur le dos favorise les apnées de plus de 50 %). Certaines personnes ne font des apnées que lorsqu’elles dorment sur le dos. On parle alors de SAOS positionnel exclusif.

Apnée du sommeil : causes aggravantes

Mais certains éléments peuvent aussi favoriser ce trouble.

Comme expliqué précédemment, l’âge est un facteur qui multiplie les risques d’apnée du sommeil. On observe que les personnes de plus de 65 ans sont 2 à 3 fois plus touchées par ce trouble. En effet, les muscles de la gorge des personnes âgées ont plus de difficulté à agir pour laisser passer l’air lorsque le sommeil inhibe les muscles.

Pour finir, consommer de l’alcool ou certains médicaments tels que les anxiolytiques et les somnifères aggrave la situation. Cela a pour conséquence le relâchement des muscles de la gorge. Comme on l’a vu précédemment, le relâchement de ces muscles cause une gêne dans le passage de l’air et provoque des apnées.

Les apnées du sommeil provoquent donc des réveils répétés pendant la nuit. Le cerveau réveille l’apnéique lors d’une apnée pour qu’il regagne en tonicité musculaire afin afin qu’il puisse respirer normalement. Les conséquences de ces réveils sont graves. Cela concerne à la fois votre sommeil, car les cycles du sommeil sont très morcelés, ou votre santé.  Il est donc important de bien diagnostiquer les apnées, et cela passe tout d’abord par une bonne connaissance de ses symptômes. 

 

Apnée du sommeil : causes
4/5 (2 vote)

Découvrez votre profil de dormeur grâce à ce test de sommeil

Commencer
Articles similaires

Je suis insomniaque, que faire ?

Je suis insomniaque : être à l’heure au travail, ne pas rater son train, être bloqué dans les…

Syndrome d’apnée du sommeil : définition

Le syndrome d'apnée du sommeil est relativement grave pour les personnes atteintes. C’est pourtant un syndrome souvent méconnu ou…

Apnée du sommeil : diagnostic

Vous présentez certains symptômes de l'apnée du sommeil, néanmoins vous ne savez pas comment procéder pour en savoir plus ? Les centres…