fbpx

Comment bien se réveiller avec Dreem ?

3min de lecture
Comment bien se réveiller avec Dreem ?

Certains matins, se réveiller est beaucoup plus difficile que d’autres. Désorienté, pas bien réveillé, on a en effet le sentiment d’être ralenti et cette sensation semble s’éterniser. Et bien figurez-vous que ce n’est pas qu’une impression. Si un chercheur un peu sadique décide de tester votre vitesse de calcul ou votre capacité de mémorisation juste après la sonnerie de votre réveil, votre score sera indubitablement bien moins bon qu’à tout autre moment de la journée. C’est ce que les spécialistes appellent «l’inertie de sommeil». Pour lutter contre cela, nous vous expliquons comment bien se réveiller avec Dreem. 

L’inertie du sommeil décryptée

Si la sensation de somnolence se dissipe rapidement, l’impact sur nos performances est cependant plus long à disparaître. En fonction des tâches effectuées, il nous faut jusqu’à 2 voir 4 heures pour retrouver notre vitesse et de niveau de performance pré-sommeil! Et c’est vrai, même lorsqu’on a l’impression de s’être réveillé en pleine forme.
Même si cette inertie existe systématiquement, sa sévérité est néanmoins très variable. D’après les chercheurs du domaine, elle est influencée par trois facteurs principaux : le stade du sommeil durant lequel on est réveillé, la durée du sommeil qui a précédé l’éveil, et l’existence d’un déficit de sommeil.

La plupart des études sur l’inertie de sommeil se sont intéressées à sa sévérité post-sieste. Les employés faisant des gardes longues coupées de somme sont pâtissent beaucoup des effets de cette inertie.

  • Ces résultats indiquent que, pour réduire son inertie de sommeil subjective (la sensation de fatigue) et objective (la baisse de performance), il faut maximiser les chances de se réveiller au bon moment : durant la phase de sommeil léger.

Le sommeil profond se concentre en début de nuit et le sommeil paradoxal (REM) à la fin. Bonne nouvelle ! La probabilité de se réveiller en stade N3 est donc faible. Oui. Pour un individu jeune et sans soucis de sommeil. Mais la privation de sommeil ou sa fragmentation (insomnie, apnée…) vont profondément modifier cette architecture. La quantité de sommeil profond en fin de nuit augmente, et avec elle le risque de se réveiller avec une sévère inertie.

bien se réveiller avec dreem

Comment bien se réveiller avec Dreem ?

Chez Dreem, nous savons que votre sommeil est difficile à apprivoiser. C’est pour ça que nous avons intégré un réveil intelligent à notre bandeau pour aider les utilisateurs à bien se réveiller avec Dreem. Vous définissez une fenêtre de 20 minutes précédant l’horaire butoir auquel vous souhaitez être réveillé. Choisissez une des fonctions d’aide à l’endormissement que nous vous avons concocté et endormez-vous tranquillement. A H-20 minutes, notre réveil intelligent va combiner les données de votre activité cérébrale recueillies via l’EEG et  l’accéléromètre pour déterminer précisément votre stade de sommeil. Il va ainsi pouvoir suivre son évolution et déterminer le moment optimal pour vous réveiller en douceur, par nos différents sons.

  • Avec le réveil intelligent de Dreem, vous vous réveillerez donc peut-être 5 ou 10 minutes avant l’horaire butoir. Vous serez cependant au pic de votre forme ! 
Comment bien se réveiller avec Dreem ?
4/5 (2 vote)

Découvrez votre profil de dormeur grâce à ce test de sommeil

Commencer
Articles similaires

Dreem 2 : Tout savoir sur le nouveau bandeau

Nous sommes heureux de vous annoncer le lancement de notre nouveau bandeau, le Dreem 2. Depuis la création…

Bruit rose et sommeil profond

En 2013, Jan Born, neuroscientifique éminent à l’université de Tübingen en Allemagne, franchit une étape importante dans le…

Sons relaxants : comment se relaxer pour s’endormir ?

S’endormir rapidement est décisif pour une bonne nuit de sommeil. Chez les “mauvais” dormeurs, c’est souvent cette phase…