Je dormirai quand je serai mort : une bonne idée ? - Experts du sommeil - Dreem

Je dormirai quand je serai mort : une bonne idée ?

2min de lecture

« Je dormirai quand je serai mort ». Qui n’a jamais entendu cette phrase ? Retour sur une expression très populaire, ses origines et ce qu’elle implique !

Je dormirai quand je serai mort : les origines de l’expression

« Je dormirai quand je serai mort » est une expression populaire. Elle induit que le repos est une perte de temps, que nous aurons tout le temps de nous reposer une fois la mort venue, et qu’il faut profiter de chaque minute. Ses origines ne sont pas si anciennes ; il semblerait que Warren Zevon ait popularisé cette expression. Elle est connue notamment grâce à l’une de ses chansons « I’ll Sleep When I’m Dead » (Je dormirai quand je serai mort en français).

Alcool et sommeil : la combinaison idéale pour bien dormir ?
Voir aussi

Cette expression viendrait du fait qu’il était sujet à la dépression et qu’il refusait de se reposer préférant la scène, la drogue et l’alcool. C’est donc à cette star américaine du rock des années 80 que nous devons l’expression « je dormirai quand je serai mort ». Warren Zevon, lui, dort depuis le 7 Septembre 2003. Passée depuis longtemps dans le langage courant, l’expression a depuis été reprise par les gens qui refusent de se reposer pour ainsi entretenir l’illusion de plus profiter de la vie. Mais est-ce que moins dormir pour plus profiter de la vie est vraiment la solution

Je dormirai quand je serai mort : pourquoi ce n’est pas une bonne idée

En réalité c’est une très mauvaise idée. Certaines personnes peuvent penser que le sommeil est une perte de temps. Mais si nous passons 1/3 de notre vie à dormir, c’est bien qu’il y a une raison. Lorsque vous dormez, vous permettez à votre corps et à votre cerveau de se régénérer. Le sommeil est très important pour le bon déroulement d’une journée. Le fait de négliger de se reposer peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé. En effet, le manque de sommeil peut faciliter l’apparition de maladies. Il peut par exemple être un facteur d’obésité, augmenter les risques de maladies cardiovasculaires, voire même d’après certaines études être une des causes de la maladie d’Alzheimer.

Pour en savoir plus, jetez un œil à notre article dormir, le secret d’une bonne santé. En résumé, « je dormirai quand je serai mort » est la maxime des gens qui refusent de se reposer pour pouvoir profiter de la vie. Pourtant, ils ne peuvent pas profiter de la vie parce qu’ils sont fatigués… Vous voyez ou je veux en venir ? Pour conclure, « dormir quand je serai mort » est une mauvaise idée. Notre corps a besoin de 8 heures de sommeil par nuit en moyenne. C’est ce que nous vous recommandons pour être en forme et ainsi, mieux profiter de vos journées !

je dormirai quand je serai mort

 

Articles similaires

Alcool et sommeil : la combinaison idéale pour bien dormir ?

Si certaines personnes ont pour habitude de boire  une tisane avant d’aller se coucher, d’autres préfèrent un petit…

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Retour sur une expression très populaire. L’avenir appartient à ceux…

Cinéma et sommeil : mythes et réalités

Le cerveau, un sujet de prédilection au cinéma À part manger, boire, ou conduire, il est rare que…