Test d'Epworth : évaluez votre somnolence - Experts du sommeil - Dreem

Test d’Epworth : évaluez votre somnolence

2min de lecture

Le test d’Epworth, ou bien Échelle de Somnolence d’Epworth (ESS)

Le test d’Epworth permet d’auto-évaluer notre niveau de somnolence diurne. La somnolence est la propension plus ou moins irrésistible à s’endormir si rien ne nous stimule autour de nous (ce sentiment est alors très distinct de la sensation de fatigue qui oblige parfois à se reposer).

test d'epworth

Evaluez votre somnolence en ligne

Vous arrive-t-il de somnoler ou encore de vous endormir, et non de vous sentir seulement fatigué, dans les situations suivantes ? Cette question concerne votre vie dans les derniers mois. Même si vous ne vous êtes pas trouvé récemment dans l’une de ces situations, essayez de vous représenter comment elles auraient pu vous affecter.

Choisissez dans l’échelle suivante le chiffre le plus approprié à chaque situation.

  • 0 = C’est exclu : « il ne m’arrive jamais de somnoler »
  • 1= Ce n’est pas impossible : « il y a un petit risque »
  • 2 = C’est probable : « il pourrait m’arriver de somnoler »
  • 3 = C’est systématique : « je somnolerais à chaque fois 
    La sieste en entreprise, les bénéfices
    Voir aussi

Chez Dreem, nous tenons à ce que votre sommeil soit le plus récupérateur possible, afin de vous éviter de somnoler en journée. Découvrez comment nous améliorons la qualité de votre sommeil profond ici ! 

Un peu d’histoire

Le Dr Murray W Johns, médecin du sommeil de son état, a créé le test d’Epworth en 1990 et l’a ensuite modifié en 1997.

Le Dr Johns a fondé et également dirigé le laboratoire du sommeil de l’hôpital Epworth, basé à Melbourne, en Australie. C’est évidemment de là que le test d’Epworth tire son nom. Son objectif était alors d’évaluer au quotidien la somnolence diurne de ses patients.

Publié pour la première fois en 1991[1], le test d’Epworth est maintenant le questionnaire le plus utilisé au niveau mondial pour évaluer le niveau moyen de somnolence d’une personne. Les médecins du travail connaissent en effet bien ce questionnaire.

Initialement, ce test permettait également de dépister la narcolepsie (une maladie qui provoque des endormissements soudains et incontrôlables), d’où la question sur le fait de s’endormir pendant une conversation.

Le vrai nom du test en français, traduction littéral de « Epworth Sleepiness Scale (ESS) », est ainsi Échelle de Somnolence d’Epworth.

Référence

Le site officiel du test d’Epworth (en anglais)

[1] Johns MW. A new method for measuring daytime sleepiness: The Epworth Sleepiness Scale. Sleep 1991 ; 14 : 540-5.

Articles similaires

Notre société est en dette de sommeil.

Nous dormons, en France, 1h30 de moins qu’il y a 50 ans [1]. Et non, nous n’avons pas besoin…

Comment le bruit rose aide à mieux dormir

C’est un phénomène étrange quand on y réfléchit. Pourquoi est-ce que le bruit statique d’une télévision sans réception…

Pourquoi dormons-nous si mal aujourd’hui ?

Pourquoi dormons-nous si mal aujourd'hui ? "Bonjour à tous, si vous m'écoutez en ce moment c'est très probablement…