Si on a rêvé c’est qu’on a bien dormi - Experts du sommeil - Dreem

Si on a rêvé c’est qu’on a bien dormi

3min de lecture

Beaucoup de gens pensent que si on a rêvé c’est qu’on a bien dormi. Mais est-ce vrai ? Les rêves sont-ils le signe d’un sommeil de bonne qualité ? Et, à l’inverse, est-ce que le fait de ne pas rêver signifie que l’on dort mal ? Un lien existe bien entre les rêves et notre état d’éveil. Mais cette croyance n’est pas tout à fait exacte pour autant. Pour bien comprendre, nous allons vous expliquer comment fonctionnent les cycles de sommeil et le lien qu’il y a entre les rêves et notre état de forme au réveil. 

Les cycles de sommeil et les rêves

Bien que notre corps soit quasiment à l’arrêt pendant notre sommeil, notre cerveau, lui, reste pleinement actif. Il continue notamment d’assurer le bon fonctionnement des activités vitales de notre corps (respiration, digestion, récupération musculaire, etc.) ou encore de traiter toutes les informations reçues dans la journée. Notre sommeil est en fait composé de plusieurs cycles de sommeil d’environ 90 minutes chacun. Chaque cycle est lui-même composé de 5 stades de sommeil, qui représentent en fait les différents états par lesquels notre corps et notre cerveau passent au cours du sommeil. Le sommeil paradoxal, c’est-à-dire le sommeil des rêves, apparaît lui en fin de cycle de sommeil. Il débouche alors soit sur un nouveau cycle de sommeil (si l’on est au milieu de sa nuit), soit sur l’éveil naturel, car c’est un stade de sommeil très léger, duquel on sort facilement.

sommeil cerveau

Si on a rêvé, c’est qu’on a bien dormi

Les gens pensent que les rêves riment avec un sommeil de bonne qualité. C’est tout simplement dû au moment où ils se réveillent. En effet, le sommeil paradoxal (sommeil des rêves) est le sommeil dit le plus « léger ». C’est le moment où l’on est le plus apte à se réveiller. De ce fait, il est beaucoup plus facile de sortir du lit si l’on était dans ce stade sommeil. On a en outre l’impression que le sommeil a été de bonne qualité car on se réveille facilement.

  • Pour faire simple : Rêves (Sommeil paradoxal) => Sommeil léger => réveil facile => « si on a rêvé c’est qu’on a bien dormi ».
Test : tout savoir sur votre sommeil
Voir aussi

A l’inverse, le sommeil lent profond est un sommeil pendant lequel on rêve beaucoup moins. C’est également le moment le plus difficile pour se réveiller. Celui-ci débouche sur des difficultés à sortir du lit car ce n’était pas le bon moment. C’est pour ça que, chez Dreem, nous avons développé une fonctionnalité de réveil intelligent : vous choisissez une fenêtre de 20 minutes durant laquelle vous souhaitez être réveillé. Le bandeau se chargera de vous réveiller au moment où vous êtes dans une phase de sommeil paradoxal ou léger, et non en phase de sommeil profond, pour éviter ce qu’on appelle l’inertie du sommeil ! Le bandeau est capable de détecter cela grâce à ses 5 capteurs EEG qui mesurent votre activité cérébrale durant votre sommeil.

bien dormi

Alors, rêves = bon sommeil ?

Pour conclure, les rêves ont effectivement un  rapport avec le fait de se réveiller plus facilement. En effet, comme nous l’avons vu, notre sommeil est alors plus léger. Néanmoins, cela ne signifie pas que notre sommeil a été de bonne qualité. Par exemple, si l’on ne faisait que du sommeil paradoxal, il serait facile de se réveiller à n’importe quel moment. Notre corps ne profiterait pas des bienfaits du sommeil lent profond et notre horloge biologique serait déréglée très rapidement.  

Articles similaires

Cinéma et sommeil : mythes et réalités

Le cerveau, un sujet de prédilection au cinéma À part manger, boire, ou conduire, il est rare que…

Passage à l’heure d’hiver : bon pour le sommeil, pas pour l’horloge interne ?

Le changement d'heure est un sujet qui fait toujours couler beaucoup d'encre et qui alimente pendant quelques jours…

De combien de temps de sommeil avez-vous besoin ?

Pendant les vacances, on a enfin du temps pour soi, et notamment l’occasion de rallonger son temps de…